top of page

שיר השירים
CHIR HACHRIM
LE CANTIQUE DES CANTIQUES

Chir HaChirim le Cantique des cantiques

Broché 242 pages 24 €

Disponible auprès des librairies,
chez Amazon, Fnac, Cultura etc.

CHIR HACHIRIM
00:00 / 01:02

שִׁ֥יר הַשִּׁירִ֖ים אֲשֶׁ֥ר לִשְׁלֹמֹֽה׃ יִשָּׁקֵ֨נִי֙ מִנְּשִׁיק֣וֹת פִּ֔יהוּ כִּֽי־טוֹבִ֥ים דֹּדֶ֖יךָ מִיָּֽיִן׃ לְרֵ֨יחַ֙ שְׁמָנֶ֣יךָ טוֹבִ֔ים שֶׁ֖מֶן תּוּרַ֣ק שְׁמֶ֑ךָ עַל־כֵּ֖ן עֲלָמ֥וֹת אֲהֵבֽוּךָ׃ מָשְׁכֵ֖נִי אַחֲרֶ֣יךָ נָּר֑וּצָה הֱבִיאַ֨נִי הַמֶּ֜לֶךְ חֲדָרָ֗יו נָגִ֤ילָה וְנִשְׂמְחָה֙ בָּ֔ךְ נַזְכִּ֤ירָה דֹדֶ֨יךָ֙ מִיַּ֔יִן מֵישָׁרִ֖ים אֲהֵבֽוּךָ׃ 

CHIR HACHIRIM est certainement l’un des plus beaux Livres parmi tous ceux qui composent le canon biblique, mais il est aussi l’un de ceux qui nous interpellent le plus.

À de nombreux égards, ce Livre fait exception à tout ce à quoi nous sommes habitués, aussi bien par son contenu que par sa forme littéraire : nulle part, le Peuple d’I
SRAËL, son passé et ses valeurs ne sont évoqués de manière explicite.

C
HIR HACHIRIM est consacré à l’amour entre un homme et une femme. L’aspect religieux est complètement occulté, au point que le NOM du CRÉATEUR n’est pas mentionné une seule fois. Pas de MITSVOT ni de recommandations morales non plus.

Un amour pur et éternel imprègne ce Livre exceptionnel. Mais cet amour n’aurait-il pas aussi une dimension Spirituelle ?

Il semble qu’à certaines époques et dans certains milieux, C
HIR HACHIRIM était considéré comme un hymne d’amour chanté à l’occasion des festivités de mariages.

Aussi peut-on s’interroger : pour quelle raison ce Livre a-t-il été admis à faire partie des É
CRITS SAINTS ?

Et pourquoi, plus nous apprenons à connaître le C
ANTIQUE DES CANTIQUES, plus nous l’aimons ?

Le Cantique des cantiques Table des matières
Rachi

Introduction de Rachi

«  ELOKIM a dit une Parole ; j’en ai entendues deux (1)’ : un seul verset peut avoir plusieurs sens (2) ; mais finalement, aucun verset ne sort de sa signification simple et littérale (3). Et bien que les prophètes se soient exprimés sous forme d’allégories, celles-ci doivent être interprétées d’après leur forme et leur ordre,  selon la façon dont les versets sont ordonnés les uns après les autres.

Et j’ai vu plusieurs MIDRACHIM AGGADIQUES (4) se rapportant à ce Livre : certains se présentent sous forme d’un seul MIDRACH ; d’autres se répartissent en plusieurs MIDRACHIM, un par verset, mais ils ne correspondent ni au sens de l’Écriture ni à l’ordre des versets.  Et j’ai décidé en mon cœur qu’il fallait saisir le sens de l’Écriture et rétablir les explications dans le bon ordre. Quant aux MIDRACHIM de nos Maîtres, je les présenterai, MIDRACH après MIDRACH, chacun à la place qui lui revient. 

Et je dis que CHLOMO (5) a vu, grâce à l’ESPRIT DE SAINTETÉ (6) qu’ISRAËL allait à l’avenir לִגְלוֹת ‘partir en exil’, גֹּלָה ‘d’exil’ en גֹּלָה ‘exil’, de destruction en destruction (7), et que, durant cet גָּלוּת ‘exil’, la Communauté d’ISRAËL porterait le deuil de sa prééminence initiale (8), qu’elle se souviendrait de son premier amour, qui en faisait Son Trésor (9) parmi tous les peuples (10), et qu’elle parlerait ainsi : « J’irai et je reviendrai vers mon premier ÉPOUX, parce que j'étais alors plus heureuse que maintenant (11) ».

Les BNEI ISRAËL se souviendront de Ses BONTÉS, et de מַעֲלָם « leur révolte » dont מָעֲלוּ « ils se sont rendus coupables (12) », ainsi que des BIENFAITS que ה׳ avait dit qu’Il leur accorderait « dans l’avenir des jours (13) ». Et CHLOMO a écrit ce Livre grâce à l’ESPRIT DE SAINTETÉ, en évoquant ce que ressent une femme confinée dans ‘un veuvage à vie (14)’, qui désire ardemment son mari, qui veut « étreindre son bien-aimé (15) », qui se souvient de l’amour de sa jeunesse qu’elle avait pour lui, et qui reconnaît sa faute. Son bien-aimé, aussi, צָר ‘a mal’ בְּצָרָתָהּ  ‘à cause de son malheur’ ; il se souvient de la grâce de sa jeunesse, de sa splendide beauté et de la droiture de ses actes qui l’ont attiré vers elle avec un immense amour. Et cela, pour que l’on sache que ce n’est pas de bon cœur qu’Il l’a tourmentée, et que son renvoi n’est pas du tout définitif, car elle est encore sa femme et il est encore son époux.

Et à l’avenir, Il reviendra vers elle.

1) TEHLLIM 62, 12.    2) SANHEDRINE 34a.    3) MIDRACHIM : interprétations allégoriques, qui ne sont pas toujours liées au sens apparent d’un mot ou d’un texte.    4) MIDRACHIM HAGGADIQUES : interprétations allégoriques de versets, qui n’ont pas d’incidence sur le plan HALAKHIQUE.    5) CHLOMO : le roi Salomon (982 - 930 avant l’ère commune).    6) L’ESPRIT DE SAINTETÉ : l’ESPRIT PROPHÉTIQUE.    7) De destruction en destruction : celle du premier Temple, puis du second, à Jérusalem.    8) Sa prééminence initiale : « ISRAËL est Mon Fils, Mon Aîné… » (CHEMOT [Exode] 4, 22).    9) Qui en faisait Son Trésor : quand il restait fidèle à Son Alliance.    10) Parmi tous les peuples : qui avaient refusé Sa TORA.    11) J’irai et je reviendrai : HOCHÉ'A [Osée] 2, 9.    12) YEḤEZKEL [Ezéchiel] 39, 26.    13) BERECHIT (Genèse) 49, 1.    14) CHMOUEL [Samuel] II 20, 3.    15) CHIR HACHIRIM 8, 5.

bottom of page