top of page

ISRAËL

otage blessée.webp

Otage blessée
déportée à Gaza

BARBARIE
CONTRE ISRAËL
ET 
LA CIVILISATION

Samedi 7 octobre 2023, 6 h 30 du matin. Les sirènes hurlent dans la moitié sud d’Israël et immédiatement une pluie de missiles assourdissants et meurtriers s’abat dans la région, partout dans la région, au même moment, dans un rayon de 60 kilomètres depuis Gaza. Pluie sur les villes et villages israéliens, toutes et tous, l’objectif manifeste, c’est les civils endormis. Une surprise totale, personne ne sait ce qu’il se passe. Puis, les informations tombent petit à petit. D’abord l’assaut de hordes dont on ne sait pas encore de quelle barbarie elles sont capables. Les postes de police avaient déjà été attaqués et leurs occupants massacrés, ils ne pouvaient répondre aux appels angoissés à l’aide.

Des Israéliens torturés, violés et massacrés, y compris des bébés

Puis tombent les nouvelles des maisons et immeubles investis, un par un, et de leurs occupants torturés, violés et massacrés, y compris les bébés — oui les bébés, comme au Darfour, comme dans les razzias d’autrefois en Méditerranée occidentale et en Afrique. Carnages au couteau, à la hache ou à bout portant. Massacre des jeunes d’un festival de musique organisé au nom de la paix ! Deux cent soixante jeunes pacifistes morts mitraillés. Et des brûlés vifs rassemblés dans des maisons, et des corps suppliciés, décapités, démembrés. Enlèvements d’Israéliens brutalement emportés, pas emmenés mais emportés vers la bande de Gaza sur les véhicules des colonnes d’envahisseurs assoiffés de sang. Ce qui vient de se passer démontre une soif meurtrière. Et cela va durer. Les alertes, les bombardements de civils, les informations effroyables. La découverte des corps va durer encore.

À Gaza, des foules en liesse  applaudissent les corps traînés

Et, terrible, on voit des images de Gaza : des foules en liesse dans les rues applaudissant les corps traînés d’Israéliens et de femmes nues exhibées et abandonnées aux frustrés sexuels, distributions de bonbons ! L’apocalypse. Mais il est vrai que cette population avait massivement porté au pouvoir, en 2007, le Hamas qui persécute les chrétiens de l’enclave où il n’y avait plus le moindre Israélien depuis 2005. L’Occident se moque de la persécution des chrétiens… Sûr, les supporters du Hamas pleureront et ces pleurs seront entendus en Europe. Et c’est ce qui commence.

Israël réagit, il y a de la tristesse devant l’invraisemblable pogrom, il y a surtout du calme et de la détermination. Une incroyable mobilisation populaire, une formidable unité ; émergent des chaînes de solidarité partout et surtout dans la population druze et chez certains bédouins.

Des condamnations martiales qui meublent le silence

Voilà un résumé des faits. L’Occident, lui, vit une période de famine éthique, une éthique pour le moins étique. Bien sûr d’abord une vague de stupeur, d’indignation, les dirigeants (ils ne pouvaient pas faire moins) font des condamnations martiales. Ça meuble le silence mais… la France annonce (contre la position de l’Union européenne) vouloir continuer à financer (toujours sans contrôle de la destination des fonds) l’Autorité palestinienne qui, elle, évidemment, ne condamne pas les atrocités mais note que le Hamas est son ennemi. Ils vont appeler à la retenue, à l’instar de l’Onu qui a nommé, au mois de mai, son ambassadeur d’Iran à la présidence du prochain Forum social du Conseil des droits de l’homme. La retenue. Comme en ce 7 octobre !

Les Européens, meurtriers par procuration ?

Les Européens qui n’étaient pas dupes sur l’utilisation de ces donations n’avaient-ils pas été jusqu’ici meurtriers par procuration ? innocemment (?) complices de terroristes ? Ces responsables connaissent la charte du Hamas qui appelle au massacre des juifs (idem, la charte de l’OLP) mais aussi des chrétiens et promet la conquête du monde.

L’éthique nécessitait autre chose, l’identification des bourreaux pour qu’une justice soit possible.

Peut-on leur rappeler qu’en 1938 à Évian, lors d’une réunion d’urgence de la Société des nations, ils étaient inquiets de la situation des juifs allemands mais qu’aucun d’eux ne voulait accueillir de réfugié ?

Les médias ont besoin d’audience et de leur lot de violence

Le sang coule encore qu’arrive déjà la meute d’experts, de géopoliticiens engagés, de commentateurs relativistes, de pseudo-intellectuels “wokisés”. Il y a aussi les humanitaires militants dont on comprend l’empathie inévitable envers des populations parmi lesquelles ils travaillent. Je connais et je sais que d’anciennes victimes peuvent faire de terribles bourreaux, ces humanitaires ne travaillent pas en Israël, Israël prend soin de sa population. Tous, les journalistes aussi, tellement manipulés depuis des années, expliquent tout au nom de n’importe quoi, de n’importe quel relativisme. Ils vont commencer à déverser leur indignation des ravages des frappes inévitables et pourtant ciblées.

Oui, il y a et aura des morts à Gaza sans qu’on sache toujours s’ils sont ou non des terroristes — parmi lesquels tous savent qu’il y a des enfants, autre crime de guerre, mais peu leur importe. Les médias ont besoin d’audience et de leur lot de violence. Bref, l’indignation, le choc des photos seules sans la réflexion, la morale arrive. La morale, l’élan naïf du cœur comme la définissait Emmanuel Levinas, et il ajoutait que l’éthique nécessitait autre chose, l’identification des bourreaux pour qu’une justice soit possible. Je n’ai jamais lu plus juste.

La riposte n’est pas affaire de vengeance mais de survie

Alors, on va vous mettre en équivalence les massacres aveugles, les viols, les tortures, les démembrements, les bûchers et même les corps piégés pour blesser ou tuer les sauveteurs, équivalence avec une riposte forcément violente d’une armée qui défend son pays. La riposte n’est pas affaire de vengeance mais de survie. Cette armée, comme d’habitude, tentera d’éviter les dégâts collatéraux autant que possible, malgré l’utilisation constante des boucliers humains par le Hamas.

Les blablateurs faiseurs de malheurs confortablement installés, à distance de tout danger, oublieront de parler de la présence d’une ambulance du croissant rouge lors de l’enlèvement d’une femme. Ils oublieront de dire que la riposte répond à une guerre imposée et barbare, ils vont oublier la cause et pleurer sur les effets. Ils vont tout mélanger et certains “mélenchent” déjà et très volontairement en assénant des faits faux, inventés, ils en ont l’habitude et aucun interviewer ne relèvera. La faux passe aussi par les mots. Les voilà complices d’assassins, ce qu’ils assument fièrement, et ils sont relayés dans les grands médias, ces génocidaires par procuration. Personne ne les poursuivra.

La barbarie a attaqué la civilisation

Et d’autres, propres sur eux, en costume-cravate, vont appeler à une réponse proportionnée ! Veulent-ils vraiment appeler au massacre indistinct d’habitants endormis, aux viols systématiques, aux décapitations de bébés, à l’organisation de bûchers pour civils, aux massacres de pacifistes en fête (pardon, impossible d’en trouver là où la musique est interdite), etc. ? Qu’ils fassent bien attention à ce qu’ils disent ! En fait, ils ne prennent pas vraiment de risque, ils savent bien qu’Israël ne se résoudra jamais à une telle horreur, la seule réalité est la destruction de leur propre éthique.

En Israël, la barbarie a attaqué la civilisation, demain, après les condamnations de la riposte israélienne, ladite barbarie intensifiera sa guerre en Occident, je nous souhaite bon courage.

Sources: Valeurs Actuelles, et Richard Rossin (cofondateur de Médecins du monde)

Pour que le monde sache,
merci de bien vouloir diffuser ces informations autour de vous.

bottom of page